Repas des Aînés – 20 Janvier 2018

Fête des Nounous et Troc de plants – 18 & 19 Novembre 2017

Défilé du 11 Novembre 2017

Défilé d’Halloween – 31 Octobre 2017

Fête de la Pomme – 23 Septembre 2017

Voeux du Maire – 12 Janvier 2018

PIG Habitat Durable – Permanences

La Communauté de Communes Coeur d’Ostrevent a lancé depuis le 1er Octobre 2013 un Programme d’Intérêt Général “Habitat Durable”. SOLIHA Douaisis est chargé de l’animation de ce programme qui permet aux propriétaires (occupants et bailleurs) de logements privés de bénéficier d’aides pour leur travaux de rénovation.

Ce programme a pour objectifs :

  • de lutter contre la précarité énergétique ; d’éradiquer l’habitat indigne et insalubre
  • de maintenir à domicile les personnes âgées ou handicapées
  • de traiter, pendant 3 ans à minima, 120 logements par an.

L’efficacité du PIG “Habitat Durable” repose sur l’information, la sensibilisation et le repérage du public. A cet effet, SOLIHA Douaisis assure au siège de Coeur d’Ostrevent une permanence hebdomadaire, chaque mercredi après-midi.

Possibilité de rendez-vous en dehors de ces permanences au siège de SOLIHA Douaisis, 130 Bd Delebecque 59500 DOUAI,
03 27 95 89 13 (matin) et 03 27 95 89 29 (après-midi) ou pig@cc-coeurdostrevent.fr

Permanences ADIL

adil

L’Agence Départementale pour l’Information sur le Logement (ADIL du Nord) a pour vocation d’offrir au public un conseil personnalisé juridique, financier ou fiscal, sur toutes les questions relatives à l’habitat. Cette information, préventive avant tout, permet à l’usager de mieux connaître ses droits, ses obligations et les solutions adaptées au cas par cas. Pour ce faire, une équipe de juristes a été mise en place avec pour mission d’assurer, notamment, le renseignement téléphonique et la réception du public en divers lieux. Chaque consultant doit, quelque soit son problème, pouvoir être informé, écouté et orienté si nécessaire.
A travers une convention de partenariat avec la Communauté de Communes Coeur d’Ostrevent, l’ADIL du Nord assure 4 permanences par mois, d’une demi-journée chacune, sur les communes d’Aniche, de Marchiennes, de Pecquencourt et de Somain.

Exclusivement sur rendez-vous

au 03.59.61.15.00 (Aniche)

au 03.59.61.62.59 (Marchiennes, Pecquencourt et Somain)

Permanences CNL59

cnl59

La CNL 59, riche de 60 associations dans le Nord et de plus de 200 bénévoles, défend les droits et intérêts des locataires, accédants à la propriété et consommateurs. A travers une convention de partenariat avec la Communauté de Communes Cœur d’Ostrevent, la CNL 59 assure 5 permanences par mois

Vous pouvez également contacter la Confédération Nationale du Logement en téléphonant au numéro suivant : 03 20 07 09 58.

Permanences Info-Energie

info-energie

Vous avez un projet de rénovation, de construction ou d’installation d’énergies renouvelables ? La Conseillère de l’Espace Info-Energie du Coeur d’Ostrevent est là pour vous donner toutes les informations techniques et financières utiles à l’élaboration de votre projet : isolation, chauffage, ventilation….

Des permanences près de chez vous

La Communauté de Communes Coeur d’Ostrevent propose à ses habitants des permanences Info-Energie. Ces permanences, totalement gratuites et ouvertes à tous, sont assurées par la Conseillère Info-Energie Karine ORLIK.

Elles ont lieu aux dates ci-dessous, sur rendez-vous, à Aniche (Maison des Services Publics) de 14h à 17h, à Fenain (Centre Communal d’Actions Sociales) de 14h à 17h, à Marchiennes (Salle des Permanences de la Mairie) de 14h à 19h, à Pecquencourt (Mairie) de 14h à 17h, et à Somain (Bourse du Travail) de 14h à 19h.

Consulter le calendrier des permanences 2018

Des permanences Thermographie sont également proposées 

Vous souhaitez savoir si la toiture de votre logement dispose d’une bonne isolation dans le but de réaliser des économies d’énergie ? La conseillère de l’Espace Info Énergie de Coeur d’Ostrevent est là pour analyser vos résultats et vous accompagner dans vos projets de travaux énergétiques lors de permanences :

  • A Aniche, en mairie, sur rendez-vous, de 8h30 à 12h, aux dates suivantes : 19 janvier, 20 avril et 7 septembre 2018. Pour prendre rendez-vous, contactez la mairie au 03 27 99 91 11.
  • A Fenain, en mairie, sur rendez-vous, de 14h à 17h, aux dates suivantes : 14 mars et 17 octobre 2018. Pour prendre rendez-vous, contactez la mairie au 03 27 86 90 00.
  • A Montigny-en-Ostrevent, en mairie, sur rendez-vous, de 14h à 17h, aux dates suivantes : 7 février, 4 avril, 5 septembre et 7 novembre 2018. Pour prendre rendez-vous, contactez le service urbanisme de la mairie au 03 27 95 94 84.
  • A Pecquencourt, en mairie, sur rendez-vous, de 14h à 17h, aux dates suivantes : 10 janvier, 7 mars, 13 juin, 3 octobre et 5 décembre 2018. Pour prendre rendez-vous, contactez la mairie au 03 27 94 49 80.

Si ces dates de vous conviennent pas, prenez contact avec l’Espace Info Énergie au 03 27 71 37 42.

 

Mais aussi un accueil permanent

  • sur rendez-vous à Lewarde au siège du Coeur d’Ostrevent, Pôle Habitat, le lundi de 14h30 à 17h30 et du mardi au vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h
  • par téléphone au 03 27 71 37 42 
  • par mail à info-energie@cc-coeurdostrevent.fr

 

Pass’ Déchets

logo-siavedDepuis le lundi 09 Janvier 2017, le SIAVED a mis en place une carte électronique pour faciliter le mode d’accès en déchèterie : le Pass’Déchets. Ce dernier a pour objectif de remplacer la carte papier que vous soyez un particulier, un artisan, une collectivité ou une association.

Dès le lundi 03 Juillet 2017, l’accès aux déchèteries du territoire se fera uniquement via ce badge. Dans l’attente de celui-ci et jusqu’à cette ultime date, il est toujours possible de se rendre dans les déchèteries du SIAVED soit avec votre carte papier habituelle, soit avec un justificatif de domicile et votre carte d’identité, le temps de recevoir votre badge.

Un badge, pour quoi faire ?

Le badge doit permettre d’identifier rapidement chaque particulier se présentant à l’entrée de la déchèterie afin de permettre l’optimisation future du service.

Comment obtenir son badge d’entrée ?

Pour obtenir son badge, chaque particulier doit remplir un formulaire téléchargeable ici, joindre les pièces justificatives et retourner l’ensemble au :

– SIAVED – 5 rue de Lourches – 59282 DOUCHY LES MINES

– ou le remettre au gardien de la déchèterie la plus proche de son domicile.

Le SIAVED procède alors à l’enregistrement informatique des formulaires et à l’envoi du badge. Celui-ci est envoyé directement par courrier au domicile des personnes qui en ont fait la demande.

Un seul badge est établi par foyer gratuitement. Le badge est personnel, nominatif, numéroté et répertorié et demeure la propriété du SIAVED. Un second badge peut-être délivré par famille au prix de 5 €.

Responsabilité de l’usagerabeille

  • Tout changement doit être signalé au SIAVED dans les meilleurs délais.
  • En cas de changement de domicile, il suffit d’envoyer vos nouvelles coordonnées afin que le SIAVED puisse modifier votre adresse.
  • En cas de déménagement hors du territoire, votre badge devra être retourné au SIAVED.
  • En cas de perte ou de vol, il convient de prévenir le SIAVED qui désactivera le badge égaré. L’édition d’un nouveau badge vous sera alors facturée : 5 €.
  • Le badge est délivré pour une durée illimitée.

Cependant, le SIAVED se réserve le droit de suspendre la validité du badge en cas de :

  • non respect du règlement
  • non utilisation du badge pendant une période de 1 an
  • prêt de son badge à un professionnel ou autre

Signalement de situations suspectes (VIGIPIRATE)

Chacun a un rôle à jouer dans la prévention d’un passage à l’acte violent. En signalant un comportement dangereux, vous pouvez éviter qu’un acte criminel soit commis.

Pourquoi signaler une situation suspecte ? 

En étant attentif à son environnement quotidien, chacun peut remarquer et signaler des faits, objets ou comportements pouvant indiquer un possible passage à l’acte.

L’expérience a montré que de simples indices repérés par un passant ou par un voisin pouvaient permettre de prévenir une attaque terroriste.

La préparation d’un attentat peut-être simple ou complexe :

  • attentat simple : l’individu pourra être détecté juste avant son passage à l’acte ;
  • attentat complexe : des indices de sa préparation et des moyens humains et matériels pourront être repérés.

L’attention de tout un chacun, portée à des détails simples, sauve des vies.

Comment détecter une situation suspecte ?

Des incohérences apparaissent et vous pouvez les détecter. Faites appel à votre bon sens et à votre intuition. Vous devez savoir vous étonner de ces incohérences et vous demander si cela ne mérite pas un signalement. Il faut apprendre à être un observateur attentif de son environnement.

Un individu sur le point de commettre un attentat manifestera un comportement pouvant trancher avec son environnement : signes de peur, d’anxiété ou de dissimulation. Plusieurs individus peuvent également se préparer à passer à l’acte et avoir un comportement coordonné.

Comment réagir et signaler ?

Si vous êtes témoin d’un comportement suspect, restez discret. Observez et mémorisez des éléments objectifs qui pourraient être transmis à la police ou à la gendarmerie nationale (plaque d’immatriculation, modèle de véhicule, description précise des individus, direction de fuite, etc.).

Pour que votre signalement puisse être utile aux forces de sécurité intérieure, les éléments objectifs que vous pourrez donner sont absolument essentiels.

Appelez les forces de sécurité intérieure au 17, 112 ou 114 (pour les personnes ayant des difficultés à entendre et à parler).

Comment se prépare une action terroriste ?

Comprendre la manière dont se planifie une action violente peut vous aider à déceler certains indices de préparation.

1- Le choix des cibles

Les actions terroristes peuvent viser des cibles symboliques (des personnalités, une communauté, un corps de métiers représentant l’Etat, etc.) ou indifférenciées (population dans son ensemble) pour créer un climat de terreur et/ou toucher les intérêts économiques du pays.

2- La préparation de l’action

Les terroristes conduisent souvent des reconnaissances de la cible visée pour en identifier les vulnérabilités et déterminer le mode d’action qui leur permettra d’atteindre l’objectif visé :

a) reconnaissance physique du site ciblé, seul, en binôme ou en groupe (chronométrage, présence d’une même personne sur un lieu plusieurs fois sans raison apparente, stationnement prolongé d’un véhicule avec des personnes à bord, etc.) ;

b) rassemblement d’un maximum d’informations sur la cible :

  • recherches de complicités internes ;
  • demandes de renseignements sur les mesures de sécurité, ou observation du déroulement des contrôles de sécurité ;
  • prises de vues (photographie ou film) des infrastructures du site ciblé et du dispositif de protection mis en place (porte d’entrée d’un ministère, patrouille de militaires, etc.).

3- La phase précédant l’action

Un individu sur le point de commettre une attaque terroriste dissimulera probablement des armes : couteau, fusil d’assaut, arme de poing, ceinture d’explosifs, munitions, etc. Il aura donc une tenue adaptée et pourra :

  • porter un sac anormalement lourd ou déformé par une arme ;
  • porter des protections (genouillères, gilet pare-balle) ;
  • avoir une tenue inappropriée pour la saison ou suffisamment ample pour cacher une arme ;
  • dissimuler une arme dans le dos afin de franchir un point de contrôle qui se limiterait à l’ouverture des vestes sans palpation ;
  • montrer des signes de nervosité, de colère, d’anxiété ou de méfiance en contraste avec l’environnement ;

Une attaque à l’explosif peut également être réaliser. Certaines situations doivent vous alerter :

  • un colis ou un sac abandonné. Un sac positionné dans un lieu de passage important doit entraîner un signalement ;
  • un véhicule de stationnement prolongé depuis longtemps à proximité d’un lieu de rassemblement (marché, lieu de culte, etc.) ou d’un site sensible (mairie, ambassade, etc.).

Intoxication au Monoxyde de Carbone

Première cause de mortalité par gaz toxique en France

Le monoxyde de carbone est un gaz toxique inodore, invisible et non irritant.

  • Il provoque maux de tête, nausées et vertiges et peut être mortel en quelques minutes dans les cas les plus graves.
  • Il provient essentiellement du mauvais fonctionnement d’un appareil ou d’un moteur à combustion, c’est à dire fonctionnant au bois, au charbon, au gaz, à l’essence, au fuel ou à l’éthanol.

Une concentration élevée de monoxyde de carbone dans le logement peut être due à plusieurs facteurs :

  • Une aération insuffisante du logement ;
  • Un défaut d’entretien des appareils de chauffage, de cuisson et de production d’eau chaude ainsi que des conduits de fumée, qui entraîne une mauvaise évacuation des produits de combustion.

Les bons gestes pour éviter les intoxications

  • Aérer son logement tous les jours pendant au moins 10 minutes et ne jamais obstruer les grilles d’aération du logement, même en période de froid.
  • Faire vérifier chaque année ses installations par un professionnel qualifié (chaudières, chauffe-eau et chauffe-bains, conduits d’aération, conduits de fumée, inserts et poêles).
  • Ne jamais se chauffer avec des appareils non destinés à cet usage (réchauds de camping, panneaux radiants, fours, braseros, barbecue…).
  • Ne jamais faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu : ils sont conçus pour une utilisation brève et par intermittence uniquement.
  • Ne jamais installer de groupes électrogènes dans un lieu fermé : ils doivent impérativement être placés à l’extérieur des bâtiments.

Pour plus d’informations, renseignez-vous auprès de :

  • le centre anti-poison de Lille ;
  • un professionnel qualifié (plombier-chauffagiste, ramoneur…) ;
  • l’Agence Régionale de Santé du Nord-Pas-de-Calais.

En cas de suspicion d’intoxication due à un appareil à combustion :

Aérez immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres, évacuez les locaux au plus vite et appelez le 112, le 18 ou le 15.

Ne réintégrez pas les lieux avant d’avoir reçu l’avis d’un professionnel du chauffage ou des sapeurs pompiers.

Télécharger la brochure 

Lutte contre les bruits de voisinage

Pour rappel :

  • Toute personne physique ou morale utilisant dans le cadre de ses activités professionnelles, à l’intérieur de locaux ou en plein air, sur la voie publique ou dans les propriétés privées, des outils ou appareils, de quelque nature qu’ils soient (industriels, agricoles, horticoles…) susceptibles de causer une gêne pour le voisinage en raison de leur intensité sonore ou des vibrations transmises, doit interrompre ses travaux entre 20 heures et 08 heures et toute la journée les dimanches et jours fériés sauf en cas d’intervention urgente.
  • Les travaux de bricolage ou de jardinage réalisés par des particuliers à l’aide d’outils ou d’appareils susceptibles de causer une gêne pour le voisinage en raison de leur intensité sonore, tels que tondeuse à gazon, tronçonneuse, perceuse, raboteuse, scie mécanique, etc. peuvent être effectués :

– les jours ouvrables et les samedis de 9 h à 12 h et de 15 h à 19 h
– les dimanches et jours fériés de 10 h à 12 h.

Le brûlage des déchets verts à l’air libre

Le brûlage des déchets verts nuit à la qualité de l’air et à la santé et peut être à l’origine de troubles du voisinage générés par les odeurs et la fumée.

Pour ces raisons, il est interdit de brûler les déchets verts toute l’année.

Des solutions existent : le compostage, le paillage ou la collecte en déchèterie…

Le brûlage de 50 kg de déchets verts émet autant de particules que :

– 9 800 km parcourus par une voiture diesel récente

– 37 900 km parcourus par une voiture essence récente en circulation urbaine

– 6 mois de chauffage d’une maison équipée de chauffage au fioul.

N’hésitez pas à consulter le guide ci dessous pour plus d’informations :

brulage-dechets-verts-guide

Reboisement au Patollet

Accession à la propriété

le-petit-coup-de-pouce-a-votre-projet

Dans le cadre du dispositif “Accession à la propriété”, la Communauté de Communes Cœur d’Ostrevent propose une aide, sur les logements neufs aux ménages primo accédants qui souhaitent s’installer sur le territoire. “Accession à la propriété” est un des outils de l’axe Développement et Diversité de l’offre de logement du Programme Local de l’Habitat.
Après dépôt puis acceptation du dossier, ce petit coup de pouce de 3000 euros (pour un ménage composé de 3 personnes occupant le logement) ou 4500 euros (pour 4 personnes ou plus) est conditionné aux ressources et au respect des conditions et au respect des conditions d’éligibilité (délibération du conseil communautaire). Cette aide est aussi accessible pour des travaux dans du bâti ancien (le dispositif peut être amené à évoluer). Chaque demande s’accompagne d’une rencontre avec l’Espace Info-Energie.

Comment en bénéficier pour une maison neuve ?

- être une personne physique
- être primo-accédant (ne pas être propriétaire de sa résidence dans les 2 ans précédant l’accession
- avoir des revenus inférieurs au plafond PSLA ou PTZ
- une emprise foncière inférieure à 400 m²

S’il s’agit d’une maison ancienne (classement énergétique E,F,G), les travaux suivants peuvent bénéficier d’une aide, deux types de travaux doivent être au moins réalisés : 

- installation d’une ventilation performante
- isolation de toiture (100%)
- isolation des murs donnant sur l’extérieur (au moins 50%)
- installation de double vitrage (au moins 50%)
- installation ou remplacement d’un système de chauffage

Renseignements auprès du Pôle Habitat de Cœur d’Ostrevent :
03 27 71 37 40

 

Plateforme d’accompagnement et de répit au CH de Somain

Le Centre Hospitalier de SOMAIN et la Plateforme d’accompagnement et de répit du DOUAISIS portée par la Fondation Caisses d’Epargne pour la solidarité et le Centre Hospitalier de DOUAI, après plusieurs échanges ont souhaité collaborer dans le cadre d’un partenariat.

Celui-ci va permettre de proposer une aide aux personnes qui accompagnent au quotidien un proche en perte d’autonomie, atteint de troubles neuro-dégénératifs (maladie d’Alzheimer, maladie de Parkinson, sclérose en plaques…), aux couples aidants/aidés.

La Plateforme propose à l’heure actuelle du mardi au samedi un soutien dans les locaux de la Résidence de la Fonderie à Douai. Ce soutien se traduit par des services d’accueil, d’information, de conseil, d’orientation, d’accompagnement, de soutien et d’aide individuelle ou collective. Ils sont entièrement gratuits. Des activités et sorties extérieures sont régulièrement organisées pour les personnes qui le souhaitent (une participation financière peut être demandée).

Le CH Somain va mettre à compter du mois d’octobre à disposition de la plateforme des locaux. Seront donc proposés dans un premier temps, deux accueils mensuels les 2ème et 4ème jeudis de 14h30 à 16h30.

En fonction des besoins des aidants seront aussi proposés des entretiens individuels avec la psychologue de la plateforme ainsi que des groupes de parole.

A terme la collaboration entre nos deux structures permettra de répondre pleinement aux objectifs d’aide :

  • informer et former les proches aidants pour leur permettre de mieux connaître et appréhender l’impact des maladies neuro-dégénératives ;
  • les accueillir et les soutenir grâce à des groupes de parole et des entretiens individuels menés par une psychologue, qui pourront avoir lieu dans les locaux de la plateforme ou dans ceux de partenaires (tels les CLIC du Douaisis) ; 
  • les orienter et les accompagner dans les différentes démarches ;
  • leur permettre de restaurer les liens sociaux afin de rompre l’isolement ; 
  • leur proposer des activités de loisirs, sportives, culturelles et des sorties diverses (bibliothèques, musées, etc…) ; 
  • leur offrir du temps pour prendre soin d’eux-mêmes.
  • leur offrir des moments de répit à domicile.


PERMANENCE DE LA PLATEFORME DU DOUAISIS AU CENTRE HOSPITALIER DE SOMAIN (LOCAUX DE LA MAISON DES USAGERS) :

LES 2EME ET 3EME JEUDIS DE 14H30 A 16H30

TELEPHONE DU STANDARD DE L’HOPITAL : 03.27.93.09.09