Que faire de mes déchets en période de confinement ?

En cette période de confinement, avec la fermeture des déchèteries du SIAVED et les modifications des services de collecte, vous êtes nombreux à vous demander ce que vous pouvez faire de vos déchets. Voici quelques conseils.

Attention : pour la collecte des déchets ménagers et du tri sélectif, nous rappelons aux habitants de sortir leurs bacs la veille au soir (les collectes débutent à 4h du matin par mesure de sécurité). Tous les bacs sortis après le passage du camion ne seront pas collectés.

Mes emballages en verre

Je peux soit apporter mes emballages en verre dans les cloches à verre soit les stocker chez moi.

Si je dépose mes emballages dans les apports volontaires, je profite d’une sortie autorisée (par exemple : les cloches à verre lorsque je fais mes courses).  Je n’oublie pas mon autorisation.

 Mes déchets verts

Je peux :

  • Faire du paillage : en étalant les débris végétaux (tontes, feuilles mortes, brindilles…) au pied des haies, massifs ou potagers. Tout se décomposera en surface et servira de fertilisant.
  • Composter : je dépose en composteur mes déchets de cuisine et de jardin pour créer du compost. Attention : je ne mets plus de mouchoirs souillés au composteur mais dans un sac d’ordures ménagères, vidé de son air pour protéger les ripeurs. Si vous n’avez pas de composteur, faire un tas au fond de votre jardin.
  • Faire du broyage à la tondeuse : je broie les petits déchets du jardin, y compris les jeunes branches fines (jusqu’à 1 cm de diamètre), puis je les étale sur la pelouse en couche fine et passe dessus avec ma tondeuse. Je récupère le broyat, idéal pour les cultures longues du potager, les massifs de fleurs… Il peut aussi servir de matière sèche pour le composteur.
  • Laisser faire la nature : Une tonte « mulching » permet de nourrir le gazon en laissant la tonte fine sécher sur le sol, la nature décomposant l’herbe pour vous.

Je ne peux pas :

  • Déposer les déchets verts dans mes poubelles : ils ne seront pas collectés.
  • Brûler les déchets verts : C’est interdit (et passible d’une amende de 450 euros). C’est une source de nuisance pour vous et vos voisins : odeurs, fumées et production de polluants, dont des particules fines dangereuses pour la santé et l’environnement. Par exemple : brûler 50 kg de végétaux à l’air libre émet autant de particules fines que 13 000 km parcourus par une voiture diesel récente.